Auteurs

Newsletter

Les Bédée et l'ascendance maternelle de Chateaubriand

Les Bédée et l'ascendance maternelle de Chateaubriand
Agrandir


26,75 € TTC

Vidéo

Les lecteurs
ont aussi aimé

Chateaubriand aujourd'hui
   

 

 

Les Bédée et l’ascendance  

maternelle de Chateaubriand  

Maurice du Boishamon
Édition établie par Christophe Penot

174 p. - 14,5 x 20,5 cm - ISBN 2-84421-006-6
Documents, arbre généalogique de 256 quartiers

 

« Adieu, mon oncle chéri ! Adieu, famille maternelle... Si vous me survivez, agréez la part de reconnaissance et d’affection que je vous lègue ici », s’écria Chateaubriand dans un célèbre chapitre des Mémoires d’outre-tombe. Une autre fois, songeant aux heures passées à Plancoët chez Bénigne de Bédée, sa grand-mère maternelle, il fit cet aveu qui compta dans sa vie : « Si j’ai vu le bonheur, c’était certainement dans cette maison ». En clair, durant toute sa jeunesse, Chateaubriand a trouvé dans son ascendance maternelle la fière gaieté qui fera de lui le fameux « bon garçon » dont Joubert a parlé. Il y a trouvé aussi le goût des grandes et nobles familles, car son aïeul, Jean de Bédée, paraissait déjà aux montres de Saint-Brieuc en 1424. C’est cette quête des racines et du nom que Maurice du Boishamon présente dans ce livre enfin réédité avec des mises à jour inédites.

Maurice du Boishamon (1891-1949), l’auteur, a toujours vécu au château de Monchoix où Chateaubriand, adolescent, passait ses vacances. Après de nombreuses recherches, il a établi cette généalogie capitale pour mieux comprendre l’écrivain et connaître les Bédée, l’une des plus vieilles familles de Bretagne.