Auteurs

Newsletter

Jean-Louis Wagnière ou les deux morts de Voltaire

Jean-Louis Wagnière ou les deux morts de Voltaire
Agrandir


28,00 € TTC

Vidéo

Les lecteurs
ont aussi aimé

Voltaire et la Chine
   

 

 

Jean-Louis Wagnière ou les  

deux morts de Voltaire  

Christophe Paillard

464 p. - 14,5 x 20,5 cm - ISBN 2-84421-037-6
Notes, index, bibliographie
Préface de Michel Delon

 

Dites-nous, célèbre Arouet... », avait lancé Jean-Jacques Rousseau. On pourrait écrire ici : « Dites-nous, fameux Wagnière... », car chacun sait que Jean-Louis Wagnière fut, de 1754 à 1778, le dernier secrétaire, l’homme de confiance et l’ami de Voltaire. Il fut aussi, après la mort du ­philosophe, celui qui transféra sa bibliothèque jusqu’à Saint-Pétersbourg, à la demande de l’Impératrice Catherine II. Un dévouement inlassable, que Christophe Paillard met en lumière grâce aux nombreux billets, lettres et reçus que Wagnière adressa à Mme Denis, à Grimm ou à Condorcet pour régler la douloureuse succession de Voltaire. Parce que, de vente en vente, trois mois suffirent pour anéantir « l’Auberge de l’Europe » bâtie par le patriarche à Ferney. Parce que trois mois suffirent pour disperser les manuscrits, vendre les terres et le château... Deux siècles après, la publication de ces documents inédits permet enfin de compren­dre les secrets de cette dispersion sulfureuse, qui fut comme une seconde mort du philosophe.

Jean-Louis Wagnière ou les deux morts de Voltaire inaugure les « Voltairiana », collection dirigée par François Jacob (Institut et Musée Voltaire, Genève) pour mieux faire connaître le monde et les écrits ­voltairiens.